grade chez les sapeurs-pompiers

 grade pompier

grade pompier…Cette semaine je vais vous parler des grades chez les pompiers. En effet, en ce début de saison et en période de concours et de recrutement, plusieurs personnes  m’ont  demandé des précisions sur les différents grades que pouvaient détenir certains hommes du feu.


Je me souviens que, lorsque j’ai débuté mes recherches sur ce milieu dans le but de préparer au mieux mon concours, je n’avais aucune idée des codes de couleurs ou de la représentation de tel ou tel grade.

La seule notion que j’avais à l’époque, c’était le grade que détenait mon père au moment  où il a quitté la brigade des sapeurs pompiers de Paris. Il était alors caporal chef, grade, qui à son époque et chez les sapeurs pompiers de Paris, conférait un certain prestige et son lot de responsabilités.
Toujours dans un soucis de perfectionnement, je me suis donc mis en tête d’essayer de comprendre et de reconnaître l’ensemble des grades composant les différents corps de sapeurs pompiers en France. Ainsi j’ai pu me rendre compte des différences qu’il existait entre le bataillon des marins pompiers de Marseille, la brigade des sapeurs pompiers de Paris et les sapeurs pompiers volontaires et professionnels.

 
   En règle générale, pour les sapeurs pompiers professionnels, les sapeurs pompiers volontaires et la bspp les noms et le classement des grades sont sensiblement les mêmes.

 

Car bien que les spp et les spv ne dépendent pas de l’armée de terre ils s’en sont plus qu’inspirés. La différence apparaît dans les fonctions qui leur sont attribuées et le grade de général de brigade qui n’existe pas chez les spv et spp mais uniquement à la BSPP.
La plus grosse différence vient, quant à elle, du bataillon des marins pompiers de Marseille. En effet ce corps de sapeurs pompiers dépendant de la marine nationale, les grades des marins pompiers sont alors en relation avec les grades de la marine.

Toutefois une chose reste en commun entre chaque corps de sapeurs pompiers , c’est la classification dans la chaîne de catégories de commandement.

On retrouvera plus particulièrement chez les SPP et les SPV des hommes du rang composé de sapeurs, caporaux et caporaux chefs ; des sous officiers comprenant des sergents, sergents chefs, adjudants, adjudants chefs et enfin des officiers composés de lieutenants, capitaines, commandants , lieutenants colonels et colonels.
Un de mes collègues non dénué d’humour s’empressera alors de vous dire « bah les grades ça ne sert à rien et puis c’est comme les étagères ! Plus c’est haut moins ça sert ! » Vous l’aurez compris cette phrase n’est pas à utiliser lors d’un entretien de recrutement d’embauche ou lors d’un concours car elle aurait pour effet de vous démolir face aux officiers qui vous entendront.  Bien entendu, c’est le respect du grade et de la hiérarchie qui est recherché lors des recrutements en plus d’une motivation et d’une disponibilité sans faille.
De manière générale et sauf exception, chaque catégorie : hommes du rang, sous officiers et officiers, a ses propres missions et fonctions.
Pour vous donner un exemple : chez les sapeurs pompiers professionnels et volontaires, les hommes du rang,  et plus précisément les sapeurs, ont pour fonction de remplir le rôle d’équipiers et les caporaux les fonctions de chefs d’équipe lors des différentes interventions. Mon collègue vous dirait alors que : « les hommes du rang c’est juste de la chair à dévidoir ! ».

Les sous officiers situés au milieu de la chaîne de commandement ont pour mission de coordonner un ou deux binômes d’intervention qu’ils ont à leur charge en fonction qu’ils soient sergents ou adjudants.
Enfin les officiers, de lieutenant à colonel, coordonnent l’ensemble du personnel sur intervention en fonction de leur grade et en respectant une logique de montée en puissance suivant l’importance du sinistre ou de la spécificité technique qu’elle requière.
Toujours en parlant des sapeurs pompiers professionnels ou volontaires, chaque grade est accessible soit en passant des concours, des examens  professionnels, en validant des formations par l’intermédiaire d’unités de valeur ou tout simplement pour certains grades tels que sergent chef ou adjudant chef avec l’ancienneté. Le terme de chef étant plus une distinction qu’un grade ne donnant pas des fonctions supplémentaires.

 

Dans l’article de la semaine prochaine, je m’attarderai plus sur chaque grade en montrant les galons associés, les différentes fonctions et les spécificités de certains grades comme ceux des SSSM ou des officiers experts.

 

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

 

Si vous avez aimé cet article sur les grades des pompiers, la meilleure manière de me le dire est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article. Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant dans le plan du site en cliquant sur le lien.

 

A bientôt,

Max

Téléchargez Votre Ebook Gratuit
Devenir Sapeur Pompier : Le guide - Tout savoir sur les carrières et bien plus. Recevez aussi notre Newsletter. Promis pas de Spam
We hate spam just as much as you